Portrait d’un jeune garçon, XIX siècle

Huile sur toile, toile d’origine, cadre en bois sculpté et doré.
Notre enfant au cœur tendre tient un pigeon entre ses mains, toute une histoire…
Le pigeon est un symbole de la paix. On lui attribue un caractère pacifique.
La faculté surprenante du pigeon à revenir à son colombier, malgré les conditions extérieures et les distances, l’a rendu utile d’un point de vue stratégique dans les conflits armés où son rôle a pu changer le cours de certaines batailles. L’intérêt pour l’armée de conserver une activité colombophile semble s’imposer alors comme une évidence.
La colombophilie et la colombiculture prospérèrent ensemble au cours des siècles. Au milieu du XIXe siècle, on pouvait dénombrer une trentaine de sociétés colombophiles : le mouvement était né et n’allait plus s’arrêter.
Sous la République, les pigeons ont quelques fois servi de messagers dans les plus grandes affaires.
Ce fut durant le siège de Paris par les Prussiens que la colombophilie moderne se fit réellement connaître et appréciée de l’opinion publique. Certains oiseaux devinrent même des héros populaires : l’un d’eux, capturé par les Prussiens, resta 4 ans chez la mère du prince Frédéric-Guillaume. En mai 1875, il regagna son pigeonnier de la rue de Clichy après une… évasion réussie !
En 1877, la création de colombiers militaires fit partie du programme de réorganisation de l’armée. Le nouveau service fut rattaché à l’arme du génie, section « télégraphie militaire ». Les colombiers furent présents dans toutes les places fortes du Nord et de l’Est. En 1881, il existait 8 colombiers.
Les financiers et les premiers journalistes utilisèrent de plus en plus ces informateurs ailés. Des réseaux de correspondance s’établirent, afin de traiter plus vite des affaires. Anvers, importante place financière, communiquait avec Paris, Londres, Amsterdam par colombiers interposés.
Peut-être ce petit chéri est-il le fils d’un financier ou d’un journaliste, ils utilisèrent de plus en plus ce réseau ailé pour traiter plus rapidement les affaires et information.
Mais peut-être cet enfant est il porteur d’un message… son secret reste à rêver…
XIX siècle,
France.

Hauteur: 77 cm.

Largeur: 66 cm.

Avez-vous des questions ?

Avez-vous des questions ?