Chatelaine Louis XV

Chatelaine Louis XV
Elle est dorée au mercure et finement décorée. Elle porte un cachet en Agate, une cornaline.
La chatelaine est ce bijou exquis que les femmes pendaient à leur ceinture. Elle est constituée d’un large crochet dont la face avant est finement décorée, et de plusieurs chaînes terminées par des breloques (ciseaux, montre, cachet...)
Elle est à la mode au début du 18ème s. Et très vite les hommes s’en emparent pour la suspendre à leur gilet.
Quand s’installe la mode néoclassique qui fait disparaître la taille le bijou tombe en désuétude pour revenir en 1820 lorsque la taille se marque à nouveau. L’impératrice Eugénie en portait beaucoup.

Elle a une à allure folle portée en pendentif...

H: 13 cm
L: 4 cm


Cachet de Chatelaine

Cachet de chatelaine en vermeil et Agate (Cornaline)
Circa 1830
France

H: 3 cm


Trumeau de boiserie

Trumeau de boiserie. Laqué vert d’eau. Motifs de fleurs guirlandes et rinceaux sculptés et dorés. Miroir au mercure d’origine.
18ème s.
France

H: 220 cm
L: 147 cm


Marie- Madeleine , XVII s.

Huile sur bois représentant Marie-Madeleine.
Marie-Madeleine est représentée avec le parfum qu’elle répandit sur les pieds du Christ avant de les essuyer avec ses cheveux, scène initiatrice qui fait d’elle l’aimée du Christ: « Ta foi t’a sauvée, vas en paix ». 
La pécheresse deviendra l’apôtre des Apôtres, la figure de la femme qui a le plus aimé le Christ. 
Le crâne est un renoncement aux vanités de la vie et peut aussi nous laisser croire à un culte que rendrait Marie-Madeleine à son « époux » disparu. Mais c’est un contre sens. Marie-Madeleine connaît les secrets de la vie et de la mort. En tant qu’égérie du féminin sacré, elle porte et transmet cette connaissance jusqu’à notre époque, notamment à travers les diverses œuvres dont elle est la muse inspiratrice. Le crâne symbolise alors le nouveau départ initié par la connaissance: un passage de l’ignorance à la gnose et l’intelligence véritable. Le livre qui accompagne les représentations de Marie-Madeleine procède du même symbole. C’est encore une allusion au fait que la connaissance est puisée et transmise depuis l’océan primordial de l’énergie féminine, thème récurrent à de nombreuses religions. 
« Con-naissance » le con, avant de devenir un terme vulgaire, désigne le sexe de la femme. C’est en sortant de lui que l’enfant naît à la vie. Il représente le passage d’un monde à l’autre: du divin au terrestre mais aussi du terrestre au divin. 
Dans notre tableau Marie-Madeleine est représentée dans le sanctuaire de la Sainte-Baume, grotte qui porte du nom où telle la bien aimée du Cantique des Cantiques, « colombe cachée au creux du rocher, en des retraites escarpées », elle put s’adonner à la prière et à la contemplation dans la solitude ». Une retraite spirituelle et philosophique mais ceci est une autre histoire... 

36 x 30 cm.
Flandres,
XVII s.


Semainier directoire

Semainier directoire en bois peint vert. Superbes Motifs de guirlandes et rinceaux sculptés et dorés.
Début XVIII s.,
Comté de Savoie

Hauteur: 159 cm.
largeur: 61 cm.


Diane et Callisto

Callisto était une nymphe d’une grande beauté et suivante de la Déesse Diane. Elle lui jura de rester chaste mais séduite par Zeus sous la forme de Diane, Callisto conçu un enfant. (la mythologie grecque évoque ici les amours saphiques de la déesse de la chasteté)
Notre tableau représente la répudiation de Callisto lorsque Diane réalisa la grossesse de sa favorite.
Ce thème fut souvent traité dans la peinture de la renaissance donnant aux peintres l’occasion de montrer des nus.
La composition de ce tableau reprend en de nombreux points celle réalisée par le Titien.

Circa 1720
Italie

145 x 102 cm


Portrait d’une femme de qualité

Huile sur toile.
Portrait d’une femme de qualité, avec un visage très délicat et coiffée à la Fontanges.

la duchesse de Fontanges (1661-1681) maîtresse de Louis XIV fut décoiffée par le vent en le suivant à la chasse. Elle releva ses cheveux à l’aide de sa jarretière et le roi en fut si charmé qu’il la pria de se coiffer ainsi tous les jours.
La coiffure à la Fontanges était née !

Circa 1680-1700
France

Hauteur: 73 cm.
Largeur: 59 cm.


Lustre bijoux, travail de décorateur

Merveilleux lustre bijoux, travail de Décorateur réalisé à partir d’éléments anciens, perles raisins, perles en verre soufflé, et cristaux.
Circa 1930

H: 86 cm
Diamètre : 63 cm


Portrait d'un bel aristocrate

Huile sur toile représentant un bel aristocrate.
école anglaise, XVIII siècle, cadre postérieur.

Hauteur avec cadre: 102 cm.
Largeur avec cadre: 86 cm.
Châssis: 84 cm x 61 cm.


sculptures de Femmes vêtues à la turque, fin du XVIIIe siècle

Paire de terres cuites figurant deux femmes vêtues à la turque, différences de pose, de costume, de coiffe et de visage
France ou Italie, fin du XVIIIe siècle
Badigeon de gris, probablement du XIXe siècle

Longueur 80 cm
Largeur 60 cm
Hauteur 25 cm