Portrait d'une dame de qualité

Ecole française fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle
Cadre en bois doré

Hauteur 47 cm x Largeur 37 cm (avec cadre)


Portrait d'une dame, ambiance


Portrait d'une dame et de son enfant

Ecole Française du début du XIXe siècle, époque Empire, Portrait d'une dame et de son enfant,
Huile sur toile, cadre d'origine en bois doré.

Hauteur 56 cm x Longueur 45 cm avec cadre


Jeunes filles aux oiseaux

Deux portraits de jeunes filles, l'une libérant l'oiseau d'une cage fleurie (la virginité), l'autre tenant une colombe au ruban bleu assorti contre son sein (les joies du mariage).
L'un des deux tableaux signé M. et daté 1868, coin inférieur gauche.
Huile sur panneau
Cadres en bois doré

Hauteur 30 cm x Longueur 26 cm


Vénitienne musicienne

Ecole italienne (Ferrare ?) fin XVIe - début XVIIe siècle, portrait d'une musicienne vénitienne.
Le costume identifiable, n'aurait été en vogue que dans les dernières décennies du XVIe siècle. A l'image des portraits du Titien (mort en 1576), l'accent est mis sur la nature psychologique du portrait de cette femme à l'expressivité sans pareille pour l'époque !
Huile sur toile, cadre en bois doré

Hauteur 87 x Largeur 72 cm


Paire d'Académies d'hommes

Deux Académies d'hommes par Charles-Philippe (1798-1876) et Eugène (1801-1823) Larivière, alors élèves à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris sous la direction de Charles Meynier (1768-1832).

Les deux frères sont présentés à l'Ecole des Beaux-Arts par leur maître Girodet. Charles-Philippe obtient le grand prix de Rome en 1824 et séjourne jusqu'en 1830 à la villa Médicis, à Rome. Peintre d'Histoire, il honorera plusieurs commandes pour la galerie des Batailles de Versailles.

Chacun H : 80 x L 54 cm


Miniature galante

Miniature peinte sur papier, représentant une scène libertine
Inscription "Porte la moy, dépêche toy, car Cupidon me tue si je ne boy" (Porte-la moi, dépêche toi car Cupidon me tue si je ne bois).
France, XVIIIe siècle

Longueur 20 x largeur 13 cm avec cadre
17 x 10 cm sans cadre


Portrait de Madame Tallien, princesse de Chimay

Ecole française, vers 1820, Portrait de Thérèsa Cabarrus (1773-1835), dite Madame Tallien, princesse de Chimay.
Huile sur panneau (trace ancienne à la plume au verso) avec cadre (postérieur) en bronze doré de style Art Nouveau.

Thérèsa Cabarrus est reconnaissable à la couronne d'anémones qui orne sa coiffure (le peintre Gérard l'a représentée de la même manière). Égérie révolutionnaire, elle épouse pourtant en seconde noce le prince de Chimay, fervent monarchiste sous la Restauration.

24 x 16 cm hors cadre
Hauteur 36 cm avec cadre


Princesse de Chimay, détail


Grand portrait de petite fille en pied

Grande huile sur toile représentant une petite fille en pied, en robe blanche, tenant la branche d'un olivier avec à son pied un abécédaire ouvert.
XIXe siècle, cadre en bois doré

H 118 x L 90 cm avec cadre